Sea Shepherd et son Tilikum Tank

logo-sea-shepherd

Sea shepherd a encore frappé. L’organisation qui lutte pour la sauvegarde des animaux marins avait organisé sur la Croisette et devant des milliers de gens un évènement supposé changer les idées reçues : le Tilikum Tank.

Bien connue pour ses actions souvent épineuses à l’instar du vieux Greenpeace, l’ONG internationale Sea Shepherd lutte indéniablement pour la protection des créatures marines. Son président, Paul Watson accompagné de Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France, et de Pamela Anderson, elle aussi concernée par la protection animale, ont organisé lors du Festival de Cannes et devant des milliers de gens un évènement particulier : le Tilikum Tank.
Sur l’une des plages privées de Cannes, le camion de Sea Shepherd, au nom de l’orque Tilikum (qui avait causé 3 morts au cours des dernières années) avait été spécialement aménagé pour reproduire les conditions que ressentent les cétacés en captivité. Tapissé de miroirs et à l’aide d’un système sonore générant des échos, le public qui souhaitait tester cette étrange boîte s’est retrouvé, l’espace de quelques minutes à la place d’un animal marin en captivité.

pamela-photographes

 
Les cétacés sont des animaux censés parcourir de nombreux kilomètres en se dirigeant grâce à leurs sonars ; c’est tout un univers sensoriel que nous connaissons peu et difficile à comprendre. Paul Watson écrit sur le site seashepherd.fr « en construisant le Tilikum Tank, (…), nous avons voulu que less gens touchent du doigt la réalité de cette existence de tortures endurées par ces animaux sensibles et intelligents. »
Pamela Anderson avait tenue à faire l’expérience du Tilikum Tank. A sa sortie, elle avait déclaré « Je n’ai même pas réussi à y rester pendant les trois minutes requises et, lorsque j’en suis ressortie, j’avais envie de mordre quelqu’un. »
Un peu plus tard, une journaliste a également voulu s’aventurer dans la boîte, et l’expérience fût intense. Dans son article paru sur le site Mashable, elle écrira : « Des miroirs qui réfléchissent mon image dans tous les sens sans vue sur l’extérieur, un écho assourdissant, des basses qui me font trembler de haut en bas, une chaleur pesante : voilà ce que j’ai ressenti dans le Tilikum Tank. Ne manquait plus que l’odeur du chlore et des produits chimiques. »

À ce jour, environ 70 orques sont retenues prisonnières dans des parcs aquatiques dans le monde entier. Ces orques, et les cétacés en général, sont des êtres sauvages et sensibles, très intelligents, dotés d’une conscience élevée. Seules dans de petits bassins, ou d’autres plus grand à partager avec d’autres orques, leurs conditions de vies ne sont pas adaptées à leur vie sauvage. Emprisonnées dans des boîtes, alimentées avec du poisson mort et froid qu’elles n’ont même plus à chasser.

 

sea_shepherd_seas_conservation_society

 

Le Tilikum Tank va circuler à travers la France entre les trois delphinariums principaux et le public sera invité à entrer à l’intérieur et ressentir le temps de quelques minutes, la vie d’un dauphin en captivité. De quoi faire prendre conscience des conditions de vie de ces cétacés en captivité, et en finir avec les parcs aquatiques et la souffrance de ces animaux.

 

 

 

 

Article lu 1121 fois

Juin 17, 2016 Pas de commentaire by
Environnement, Notre Une
Pas de Reponses de “Sea Shepherd et son Tilikum Tank”

Laisser un commentaire