Talisco en live aux Bourdaines à Seignosse !

Talisco, l’artiste électro folk, présente son nouvel album Capitol Vision en tournée européenne avec une date au Loft Culturel des Bourdaines à Seignosse le vendredi 10 février !

En interview sur Surf FM

Avant de le retrouver en live dans le sud des Landes à Seignosse, écoutez Talisco en Interview dans notre émission d’actu The Big Show mercredi 8 février à 18h !

Depuis son premier opus Run sorti en 2014 et le succès de nombreux titres comme Your Wish ou The Keys, l’artiste français Talisco est parti voir ailleurs. Il a observé la Cité des Anges depuis les hauteurs de Mulholland Drive, au-dessus de la canopée urbaine, “pour contempler les lumières les plus brillantes de laville”.

Un Album plus frontal

Son deuxième album , Capitol Vision, à paraître le 27 janvier, illustre ses trois dernières années, son immersion californienne, la love Story avec L.A., les tournées un peu partout dans le monde et les plongées plus intérieures en studio. Ses nouvelles visions, capitales. Talisco en mode radical ? “Frontal” préfère l’artiste qui a sorti les griffes et durci le ton. L’heure est à l’affirmation : guitares cinglantes, cordes métalliques, jamais mécaniques, soufflantes électro et hymnes indie-pop…

talisco-capitol-vision

Talisco revient de son périple américain marqué au fer rouge, à l’image du titre qui ouvre l’album “A kiss from L.A.”. Un baiser brûlant, une morsure. “C’est un album plus brut que le précédent car je raconte des histoires que j’ai réellement vécues, il n’y a pas de fantasme, de personnages de fiction, de faux Talisco, c’est ma réalité”. Un homme dans la ville, pas dans le rêve américain. Talisco, le “streetartist” aux pinceaux musicaux, a réalisé une fresque urbaine riche en couleurs et pleine d’humanité.

 

Ombres et lumières dans le texte comme dans le son

Dans Capitol Vision, il est question d’ombres et de lumières, d’une course folle (“The Race” : “Un jour, quelqu’un m’a dit que je n’avais même pas franchi la ligne de départ que j’étais déjà en train de négocier le virage de l’aire d’arrivée ! C’est vrai, je vis pied au plancher, c’est mon monteur et ma perte…”) et d’une retraite loin du monde des hommes (“The Martian Man”), de démons et de spectres. De brûler la chandelle et même de lutter contre la mort, trois titres étant dédiés à un proche décédé en 2015. “Dans le morceau “Behind the River”, j’ai fantasmé son voyage vers l’au-delà pour rendre les choses plus belles, plus douces, plus acceptables…”. Un gospel hors format, sans refrain, avec linceul de synthés et déchirures de guitares. Dans “Sitting with the Braves”, transe psychérock aux lézardes de larsen, il combat à sa manière la grande faucheuse : “Elle rode autour de sa chambre, on ferme les volets, on se barricade pour qu’elle ne puisse ni le voir ni le prendre…”.

 

S’il ne court plus, Talisco reste résolument en mouvement. Tout autant storyteller que storyboarder, le musicien-
réalisateur crée de somptueux décors. Il enregistre en fonction des lumières du jour ou de la nuit, entre couchers de soleil et néons des clubs downtown, from L.A., New York ou Berlin. Il frappe ses Fender, fait cracher la
fuzz et tricote des dentelles sur de vieux synthés analogiques (Prophet et Jupiter), sans tomber dans les clichés rock ni l’urgence binaire. Prendre le temps de trouver le bon tempo. Tout au long de l’album, Talisco chemine entre riffs sauvages et orchestrations luxuriantes, gueulantes saturées et chants choraux. Caresses ou coups de latte.

Un album taillé pour le live !

 Il s’est également adjoint les services d’une des pointures US pour mixer l’album, Jaycen Joshua ! 3 Grammy Awards et pas mal de stars à son tableau de chasse, dont Jay Z, Justin Timberlake, Iggy Azalea, Snoop Dogg, Little Dragon etc.).   “Capitol Vision est né d’une volonté d’être entier, je n’avais pas envie d’être poli”. C’est aussi un disque “live style”, marqué par la fièvre des tournées de ces trois dernières années. “Donner de la place aux instruments, ne surtout pas étouffer leur caractère”, magnifier sans embellir… Un nouvel opus à découvrir en live à l’occasion de la tournée européenne du 8 février au 8 juillet avec une date, le 1er juin, à l’Elisée Montmarte à Paris. Retrouvez tous les détails de la tournée sur le site de Talisco !

Avec en première partie…

Julien Granel assurera la première partie de la soirée aux Bourdaines vendredi 10 février. Nous avions reçu le jeune auteur-compositeur claviériste originaire du Sud Ouest pour une interview à l’antenne cet été. Et nous sommes ravis de découvrir en live son premier EP aux influences Pop et Électro !

Talisco au Loft Cuturel des Bourdaines à Seignosse
Vendredi 10  février – 21h01
Ouverture des portes 20H00 / PLACEMENT LIBRE ET DEBOUT
Tarif Unique : 25 Euros (hors location)- 10 € pour les – de 12 ans
Location conseillée et Billetterie en ligne sur : www.bourdaines.com
+ Réseau Fnac, Carrefour, Géant, Magasins U, Intermarché
Réseau Ticketnet : Auchan, Cora, Cultura, E.Leclerc
+ Office de Tourisme de Seignosse
INFOS : LES BOURDAINES : 05.58.43.17.78
PRODUCTIONS MACS / SIVOM CÔTE SUD

Suivre Talisco
picto-fb-35instagram_2016_icon-35twitter-picto-35

Article lu 71 fois

Jan 23, 2017 Pas de commentaire by
Concerts, Notre Une
Pas de Reponses de “Talisco en live aux Bourdaines à Seignosse !”

Laisser un commentaire